Partez à la chasse au NON

3 septembre 2010

dans Communication,Mieux avec les autres

Il est admis que notre cerveau est beaucoup plus réceptif à une phrase tournée positivement que négativement. Notre cerveau est en effet  tout simplement plus apte à imaginer une action se réaliser plutôt que ne pas se réaliser.

En partant à la chasse au NON, il s’agit donc d’évacuer de notre langage quotidien les négations. Par exemple :

A la maison, votre chère tête blonde a une chambre passablement désordonnée et vous voulez l’inciter à faire un effort pour la ranger.

Option 1 (sous l’effet de l’irritation) : « Tu ne peux pas ranger ta chambre, non ? »

Option 2 : (après avoir lu cet article…) : « Ta chambre est en désordre, je te demande de la ranger, peux-tu le faire maintenant ? »

En entreprise, votre collaborateur arrive souvent en retard, et il est de votre devoir de lui rappeler les horaires.

Option 1 : « M. Martin, vous ne pouvez pas arriver à l’heure comme tout le monde ? »

Option 2 : « M. Martin, avez-vous un empêchement qui vous retarde le matin ? Voulez-vous qu’on en discute ? »

Selon vous, laquelle de ces deux options vous semblera mieux accueillie ? Très probablement la seconde car elle est positive, incitative, ouverte.

Faites l’expérience, détectez chez vous et dans votre entourage les négations et leurs effets non productifs sur leurs destinataires. Puis, travaillez ensuite votre manière de construire vos phrases de façon à éliminer autant que possible les négations. Vous allez vite constater que vous-même allez gagner en sérénité dans votre communication, et en prime, vos messages passeront nettement mieux !

Ange Ménec

{ 2 commentaires… lisez-les en-dessous et ajoutez-en un }

Ange février 7, 2017 à 12 h 06 min

Oui vous avez raison c’est un risque…c’est aussi la raison pour laquelle l’invitation à en discuter sert à clarifier les règles de fonctionnement et à recadrer si besoin en cas de dérapage…

Benhacine février 6, 2017 à 19 h 02 min

Il est vrai que l option 2 est élégante et plus accueillante mais les attitudes ne sont pas pareilles
Si elle peut secouer et inciter certains a se corriger ayant saisi dans la gentillesse et la compréhension le manquement de soi ressenti par l autre
A d autres ça peut complaisamment les réconforter sachant croyant qu ils sont naïvement compris et que ça sera toujours être ainsi …comme s ils se voient aurorises a accuser des retards au vu de ce qu ils vont présenter comme motifs a leur défaillance

Laissez un commentaire

{ 2 rétroliens }

Previous post:

Next post: