Tu n’écoutes pas !

dans Communication,Ecoute,Mieux avec les autres

Qui n’a jamais entendu ce sévère rappel à l’ordre alors que notre attention diminuait ?
Dans le canal de nos relations interpersonnelles, l’écoute est essentielle. Quand deux personnes dialoguent, chacune est à la fois à la réception et à l’émission. Celle qui écoute est aussi active : elle émet en effet également des signaux à la personne qui parle. Et c’est le degré de qualité des signaux qu’elle renvoie qui va venir appauvrir, ou bien enrichir le dialogue.

Une bonne écoute nécessite de votre part une mobilisation de certaines ressources. Ce sont elles qui vont manifester à votre interlocuteur de subtils indicateurs qui vont l’encourager à s’ouvrir davantage.

C’est pourquoi, si vous souhaitez améliorer la qualité de vos échanges, il vous faut améliorer votre écoute.

Face à votre interlocuteur, pensez aux quelques points suivants qui vous y aideront:

  • Ne coupez pas la parole, c’est une marque de respect.
  • Intéressez-vous sincèrement à ses propos
  • Laissez un espace-temps avant de répondre.
  • Oubliez vos soucis personnels le temps de la discussion.
  • Ralentissez au maximum votre dialogue intérieur qui vous incite à préparer les réponses, et ce faisant, vous distrait des propos tenus.
  • Si vous n’êtes pas en mouvement tous les deux, arrêtez de bouger.
  • Veillez à ce que votre regard soit attentif, concentré sur lui, sans pour autant être fixe ou absent.
  • Reflétez légèrement sur votre visage les émotions qu’il ressent.
  • Dirigez votre tête vers lui, ou bien inclinez-la légèrement comme si vous tendiez l’oreille.
  • Gardez une posture corporelle ouverte, réceptive, légèrement penchée vers l’avant.
  • Par de petits mouvements de cils ou de tête envoyez des messages lui indiquant « ok, bien reçu, bien compris… ».
  • Encouragez-le à poursuivre avec des : « Oui… », « Ha bon ? », « Je comprends… ».
  • Ne finissez pas ses phrases, mais si vous voyez qu’il cherche ses mots, après un temps d’attente, venez à son secours.
  • Sans tomber dans le mimétisme absolu, calquer votre posture sur celle de votre interlocuteur, cela facilitera le rapprochement.
  • Si vous devez reformulez ses propos, faites-le synthétiquement, et de manière neutre, ou mieux, de manière positive.
  • Enfin, osez poser des questions, surtout des questions ouvertes, cela démontrera votre intérêt et enrichira l’échange.

Une écoute attentive demande une bonne dose d’énergie, mais vos efforts seront récompensés, car il y a de fortes chances, pour qu’à votre tour, vous soyez écouté avec attention.

Ange Ménec

Previous post:

Next post: